Jacky Kapo ou l’éclosion du porno africain

Jacky Kapo ou l’éclosion du porno africain


Parti au Cameroun en décembre dernier, le réalisateur Jacky Kapo a réalisé des scènes de casting X à Douala. Cette réussite est une première en Afrique.




Jusqu’à aujourd’hui, l’Afrique noire comptait extrêmement peu de productions X locales. Grâce à l’initiative de Jacky kapo, le continent pourrait enfin s’ouvrir au porno.

Début décembre, nous avions donné à notre ami Jacky Kapo une pile de magazines et des T-shirts Hot Vidéo, juste avant qu’il n’embarque à bord du vol Paris-Yaoundé. Aujourd’hui, lundi 16 janvier 2011, Jacky tout récemment rentré de voyage nous a rendu visite les bras chargés de bonnes nouvelles. Avec une demi-douzaine de scènes de castings X sauvegardées sur son disque dur, Jacky Kapo ne ramène pas d’Afrique un banal film porno, mais un véritable document socio-historique. A travers les confessions intimes de ces très jolies débutantes camerounaises, suivies de relations sexuelles filmées spontanément, on redécouvre l’essence de l’image pornographique. Elles se prénomment Armande, Tanya, Blanche ou encore Sexy K, et leur personnalité autant que leur corps apportent à ces images de sexe authentique une valeur inestimable du point de vue de la libido : celle de l’inédit. Après avoir réussi le pari de tourner un film X avec des amatrices camerounaises dans des décors locaux, le réalisateur compte bien poursuivre l’aventure et prévoit déjà de repartir au pays le 6 février. Retenez bien son nom : Jacky Kapo. Grâce à lui, le porno africain existe.








Blanche

Blanche


Sexy K

Sexy K


Tanya

Tanya


Tanya

Tanya


Par thomas-musat pour HotVidéo.fr le