Jenna Jameson vote Mitt Romney

Jenna Jameson vote Mitt Romney


L’ex-superstar du porno 90’s Jenna Jameson soutient le candidat républicain.


Habituellement, les médias nous parlent surtout des amitiés électorales de stars comme George Clooney, Brad Pitt, Salma Hayek, Sarah Jessica Parker ou le légendaire Robert De Niro (tous unis derrière Obama). En ce moment, le démocrate Barack Obama et le républicain Mitt Romney orchestrent d’ailleurs une véritable chasse aux célébrités et généreux donateurs (Romney braconne sur les terres des milliardaires, aidé en cela par la nouvelle réglementation en vigueur, qui permet des dons aux montants indécents), susceptibles d’ouvrir en grand leur portefeuille des plus fournis. Sans compter la visibilité supplémentaire que cela confère au candidat, bénéficiant par ce biais de la popularité de ces chouchous des tabloïds.

 

A moins d’un mois du passage aux urnes, Obama s’est assuré le soutien indéfectible de stars ultra populaires, dont Clooney, le cinéaste iconoclaste Spike Lee et le légendaire Bob De Niro. Dernièrement, Lee avait organisé un repas-rencontre avec le Président, récoltant au final la bagatelle d’1,6 millions de dollars. Plus tôt dans l’année (en mai), l’égérie Nespresso à la chevelure grisonnante, qui fait défaillir les ménagères, avait pulvérisé ce score en rassemblant 15 millions de dollars lors d’un diner caritatif. Même les idoles des djeunz s’y sont mises, à l’image de Beyoncé et Jay-Z, organisant une soirée dans le club new yorkais du rappeur.

 

L’atout maître de Mitt Romney se nomme Clint Eastwood, bien que la dernière sortie publique de Dirty Harry joue clairement contre lui. Pour le reste, le candidat républicain ne peut s’enorgueillir que de l’appui d’acteurs à l’aura déclinante, tels le vénérable Robert Duvall ou Jon Voight (père de la bomba Angelina Jolie).

 

Plus étonnant, sa fan numéro 1 se nomme Jenna Jameson, ancienne sulfureuse poupée blonde du porno circa 1990. Vu ce qu’elle a récemment déclaré à l’été 2012 (« Quand vous êtes riche, vous voulez un républicain à la Maison Blanche. »), pas dit que cela enchante Calamity Mitt (un des nombreux surnoms attribués à l’aspirant Président).

 



Par alan-deprez pour HotVidéo.fr le