Dorcel girl,une place enviée...

Dorcel girl,une place enviée...


Pourquoi toutes les actrices françaises rêvent-elles d’être Dorcel girl un jour ? 
Dorcel girl,
une place enviée...



Melissa Lauren n’a pas rempilé, Yasmine a réitéré son contrat. Quant aux bruits de couloirs selon lesquels Katsuni pouvait devenir Dorcel girl, autant y couper court : elle a prolongé d’un an son engagement chez Digital Playground. Mais qu’est-ce qui rend Dorcel si attractif ? « Il y a eu très peu de contract girls, analyse Dolly Golden, l’attachée de presse de Dorcel. « On en prend une, deux tout au plus comme avec Melissa Lauren et Yasmine. C’est un statut particulier dans le paysage du porno français. »  

© D.R.L’industrie du hard étant en crise, un contrat « à l’américaine » fait rêver. « Nous proposons un contrat d’exclusivité avec des tournages réguliers et une rétribution en conséquence. Il y a aussi toute la médiatisation » qui ne va cesser de monter en puissance avec la visibilité croissante des porno stars. Comment est-elle choisie ? « Le feeling. C’est une alliance entre une plastique glamour et une personnalité bien trempée. Il n’y a pas de numerus clausus ou de short list comme le prix Goncourt. C’est un coup de foudre. » 

Par Nicolas Nykvist
Paru le 04 juin 2008

Par hot-video pour HotVidéo.fr le